CSGF

L'équipe dirigeante de l'ELLES

Présidents : Alexandra Aspe 06.21.60.54.48

Bernard Saboulard

Vice-Président : Christian Teillol

Trésorière : Véronique Lacaze

Trésorière Adjointe : Céline Guignier

Secrétaire : Cassandre Feuillerat

Ecole de Foot :

Trésorerie  : Sébastien Gorgues

Secrétariat : Christelle Timera

Membres : Jean-Paul Armengaud,  Bernard Claudon, Pascal Drezen, Gérard Lacaze, Jean-Louis Matilla, Sandrine Mola

 

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

L’ELLES hors sujet

CSGF : 2 Guers ( 45 ième) Lafforgue ( 65 ième)

ELLES : 0

La notion de derby a semble-t-il perturbé une fois de plus, l'ELLES qui n'a pas été en mesure ( comme l'an passé ) de prendre un ascendant pourtant espéré jusqu'à la 65 ième minute! Noël pour le CSGF amène le premier le danger sur les buts de Combes ( 9 ième) mais Claverie doit s'employer sur une bonne frappe de Tovar Molle (11 ième). Les verts sont à l'offensive avec Scotto (18 ième) et Ottonelli ( 21 ième) mais les actions manquent de tranchant. L'engagement est total et si l'on ne veut pas céder un pouce de terrain force est de reconnaître que les ballons trop souvent aériens ne favorisent pas un jeu construit et précis. Noël pour le CSGF voit son tir contré (31 ième) mais le destin va favoriser ses couleurs. Les hostilités ( correctes) des 45 premières minutes se soldent par un but que l'on n'attendait pas du côté des visiteurs. Guers ne se prive pas de transformer un pénalty octroyé pour une faute défensive de l'Entente. Changement de décor au cours du 2 ième acte. Les verts ont laissé passer leur chance et l'on ne retrouve plus l'allant du début de match.On n'a pas repris le match par le bon bout face à un adversaire qui lui saura mieux utiliser les grands espaces . Le but encaissé a pesé lourd plus dans les têtes que dans les jambes. On palabre plus qu'on ne joue d'où une perte de lucidité sur des moments clés du match. Les locaux enfoncent le clou sur une des rares opportunités qui se présentent. C'est Lafforgue qui de la tête marque (65 ième) et assomme un adversaire qui paraît par la suite résigné . Trop de lacunes ensuite pour continuer à y croire. La défaite est consommée, l'ELLES nous doit une revanche!